Livre illustré – Le monde de l’art n’est pas le monde du pardon

Le monde de l’art n’est pas le monde du pardon de René Char

Ce livre, appartenant aux collections patrimoniales de la médiathèque, est un bel exemple de livre illustré.

René Char est l’un des plus grands poètes français du XXe siècle, né en 1907 et décédé en 1988.  Durant les années 30, il tente l’expérience surréaliste où il rencontre Paul Eluard, André Breton, Pablo Picasso, René Crevel, Louis Aragon… Son œuvre est souvent qualifiée d’hermétique puisque le poète ne dévoile pas tous les éléments    qui permettent de comprendre ses textes. Sa poésie sait néanmoins affirmer toute la sensualité de la réalité sensible. On y retrouve les paysages, les végétaux et le bestiaire provençaux. Il réalisera d’autres expériences dans le domaine artistique. Il fut ami d’Albert Camus et Georges Braque. Camus écrira en 1957 : « Cette œuvre est parmi les plus grandes, oui vraiment les plus grandes, que la littérature ait produites. Depuis Apollinaire en tout cas, il n’y a pas eu dans la poésie française une révolution comparable à celle qu’a accomplie René Char. »

Le monde de l’art n’est pas le monde du pardon est un recueil de textes issus du « dialogue » de René CHAR avec ses « alliés substantiels », peintres et sculpteurs, et publiés par le poète de 1934 à 1972. Les textes de René Char sont accompagnés de reproductions de peintures, dessins, gravures et lithographies de Georges de LA TOUR, Paul KLEE, Wassily KANDINSKY, Valentine HUGO, Max ERNST, Jean VILLERI, BALTHUS, BRAQUE, MATISSE, Jean HUGO, Nicolas de STAEL, Victor BRAUNER, Louis FERNANDEZ, Madeleine GRENIER, Pierre CHARBONNIER, Joan MIRO, Wilfredo LAM, REICHEK, Rene CHAR, Pablo PICASSO, ZAO WOU-KI, VIEIRA DA SILVA, Alberto GIACOMETTI, Arpad SZENES, SIMA, BOYAN, Pierre-Andre BENOIT.

Un mois, une oeuvre2

Livre en feuilles sous emboîtage. Textes de René Char, illustré de soixante dix reproductions, étui-boîte toilé.

Ce dialogue entre le poète et les artistes anciens et contemporains a fait l’objet d’une exposition en 1971, organisée par la Fondation Maeght. Le livre présenté ici est le souvenir de cette présentation. Il a été tiré en 100 exemplaires, dont 6 contiennent des estampes originales signées au crayon par Miro, Wifredo Lam et Zao Wou Ki pour les lithographies, Vieira da Silva, Arpad Szenes et Charbonnier pour les gravures.

Collection bibliophile de la médiathèque

La médiathèque du centre-ville renferme une petite collection de livres « à part ». Leur particularité repose principalement sur leur forme, inédite, parfois bien loin du format broché des livres que l’on rencontre habituellement.

Ces livres peuvent se présenter sous forme de :

– parchemins roulés dans des étuis de bois

– de feuillets libres dans des boîtes étuis

– des livres au papier et à la mise en page inhabituels (papier bleu et illustrations encollées pour « Mille ans de costume français », prochainement présenté dans un mois, une œuvre)

– de livres surmontés d’un sifflet (« le dictionnaire des onomatopées »)

… autant d’ouvrages inédits qui nécessitent une attention et une manipulation particulière, d’où leur place dans les réserves de la médiathèque.

Ces ouvrages seront présentés lors d’une séance à venir.

Un mois, une oeuvre – Livres d’artistes et livres illustrés

La séance d’Un mois, une œuvre du mois de novembre a été consacrée aux livres d’artistes et livres illustrés. En effet, la médiathèque du centre-ville accueille jusqu’au 14 décembre 2013 l’exposition Un an dans l’atelier Livres d’artistes de l’École d’Art du Beauvaisis, encadré par Sophie Goullieux.

Livres d’artistes et livres illustrés, quelle différence?

Fruit d’une collaboration entre un écrivain et un artiste, le livre illustré remonte à 1875 et s’est développé tout au long du XXème siècle. Il est généralement édité avec des moyens luxueux : gravure originale, typographie au plomb, papier pur chiffon, reliure d’art… Chaque exemplaire est justifié et signé.

Le livre d’artiste fait son apparition dans les années 1960 avec Ed Ruscha et son célèbre Twenty Six Gazoline Stations. Contrairement au livre illustré qui associe un écrivain et un illustrateur, le livre d’artiste est l’œuvre d’un seul artiste. Il nécessite peu de moyens et n’emploie pas de matériaux précieux. Alors que le livre illustré est un objet de collection, imprimé en série limitée, les livres d’artiste se veulent accessibles à tous. Les artistes maîtrisent les coûts de production afin que les prix de vente soient abordables. On peut tout à fait acheter un livre d’artiste pour une quinzaine d’euros. C’est une démarche consciente de la part des artistes qui veulent éviter que le marché de l’art ne donne une valeur démesurée à leur œuvre. Malgré tout, certains ont été victimes de leur succès et aujourd’hui par exemple les tous premiers exemplaires des livres d’Ed Ruscha ont vu leur prix augmenter.

L’exposition Un an dans l’atelier Livres d’artistes de l’École d’Art du Beauvaisis

Les élèves de l’École d’Art du Beauvaisis, ayant suivi l’atelier Livres d’Artistes de Sophie Goullieux, s’inscrivent dans cette lignée. Les œuvres qu’ils présentent n’emploient pas de matériaux nobles, certaines ont même été réalisées à partir de déchets!

Le livre est également interrogé dans sa forme. Les artistes souhaitent s’affranchir des codes traditionnels de l’édition. Ainsi, le visiteur découvrira des livres accordéons, des livres en relief, des livres boîtes, des livres qui ne s’ouvrent pas…

A l’École d’Art, le groupe d’étudiants a travaillé pendant un an à la réalisation des œuvres exposées. Entre chaque atelier, chacun d’entre eux travaille à sa production. L’atelier est l’occasion de présenter au groupe l’avancée de son travail, d’échanger sur les difficultés rencontrées, de partager des conseils et des critiques. L’exposition est construite autour des thèmes suivants :

– L’album de famille revisité, dont voici quelques exemples :

Exposition Un an dans l'atelier Livres d'artistes de l'Ecole d'Art du BeauvaisisExposition Un an dans l'atelier Livres d'artistes de l'Ecole d'Art du BeauvaisisIMG_0019SONY DSCIMG_0048

– De la page au volume, la ville utopique :

IMG_8873IMG_0037IMG_8866IMG_0049

– Rebuts et déchets :

Exposition Un an dans l'atelier Livres d'artistes de l'Ecole d'Art du Beauvaisis SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

– Le petit livre blanc :
IMG_0030IMG_0027SONY DSCSONY DSC

– Le livre idiot :

IMG_0040

Merci à Annie Lemaire, Claude Zavec, Régine Lelong, Isabelle Pulby, Patrick Coutellier, Danielle Destailleur, Alice Peireira, Melissa Marchadour et Michele James pour cette belle exposition ! A découvrir jusqu’au 14 décembre 2013 dans la galerie d’exposition de la médiathèque du centre-ville.